DEVELOPPEMENT DURABLE ET RURAL

Ceci n'est pas le site officiel de la FSA, il n'est pas encore en ligne.
 
PortailAccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 POUR UNE DECENTRALISATION PRODUCTIVE A HAÏTI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margo
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 58
Age : 49
Localisation : Haïti
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: POUR UNE DECENTRALISATION PRODUCTIVE A HAÏTI   Mer 26 Déc - 15:08

REFLEXION SUR HAITI
(I)

POUR UNE DECENTRALISATION PRODUCTIVE
A HAÏTI





Haïti est considéré comme le pays le
plus pauvre de cet hémisphère. Depuis la chute du régime duvaliériste on essaie
de trouver des structures de développement adéquates pouvant combattre
l`inégalité sociale, la pauvreté, la mauvaise gouvernance, la centralisation,
mais en vain. Ces structures existent de fait mais ne sont pas opérationnelles.





La mise en place d`un système de décentralisation
par le bas (formation des collectivités territoriales) prévu par la
constitution de 1987 devrait constituer la base du développement local.
Pourtant cette structure semble être inadéquate au projet de développement
d`Haïti. Quelles sont les raisons de cet échec ?


a) mise en place des articles de la constitution
régissant le fonctionnement des collectivités territoriales, mais aucun ne
décrit le profil moral et intellectuel des élus locaux. Les parties politiques
se contentent d`envoyer uniquement des représentants qui ont une forte
popularité dans la commune sans tenir compte de la compétence et de la
qualification de la personne. «une décentralisation de l`état entraîne une
décentralisation des ressources humaines compétentes et qualifiées».


b) manque d`autonomie, faiblesse des
ressources matérielles et financières des collectivités territoriales. Les élus
locaux sont les mieux placés pour connaître les vrais besoins de leur localité.
Ils ne disposent pas de moyens suffisants pour mener à bien la gestion de la
commune. Ces postes sont très mal rémunérés. Seules les personnes les moins
formées s`y intéressent et considèrent ses postes comme de simple gagne pain.


c) manque de détermination, de volonté,
de vision et d`autorité des dirigeants haïtiens de faire appliquer et respecter
cette structure.


d) absence de programme de formation
pouvant :


-
mieux
armer les élus locaux dans l`exécution de leur tâche.


-
mobiliser
les gens à reprendre la confiance perdue par de mauvais précédents politiques.


-
favoriser
l`innovation, le leadership et la prise de risque.


-
développer
l`agriculture locale et les talents des jeunes, valoriser l`artisanat local,
encourager les PME.


-
certaines
lois de la constitution sont archaïques et ne sont pas conformes et applicables
à la réalité du pays. De ce fait, elles constituent des accros au développement.





Solution envisagée





Comme dit Peter DRUCKER : «le
malaise de tant de grandes entreprises prospères présentent à l`échelle
internationale a une explication simple, c`est que leur théorie
entrepreneuriale ne fonctionne plus. Quand on fait ce qu`il faut mais sans résultat,
c`est que les théories sur lesquelles repose et fonctionne l`organisation ne
sont plus adaptées à la réalité».





On pourrait partir de ces théories
de DRUCKER pour comprendre aujourd`huit qu`il faut penser à une autre stratégie
pour faire fonctionner et mettre Haïti sur le chemin du développement.
Certaines lois en vigueur ne sont plus adaptées à la réalité du pays. Il faut
penser de nos jours à organiser des élections par département. Au départ il
faut commencer à redonner confiance à la population et mettre sur pied un plan
de sécurité. De plus les parties politiques du pays constituent un enjeu majeur
au développement d`Haïti. Chacun défend leur propre intérêt, ce qui établit une
division féroce dans le pays. Ils ne se soucient guère de l`amélioration du
sort de la population, mais de conserver leur suprématie sur la scène
politique. Il existe un grand écart entre les programmes proposés pour séduire
l`électorat et la volonté de les réaliser. Pourtant ceux qui sont aptes à
contribuer au développement du pays restent dans l`ombre, dans l`anonymat. Il
faut faire beaucoup plus de confiance à la jeunesse haïtienne pour occuper
certains postes importants dans le pays, certains sont très qualifiés.





Pour mettre en échec ce système
politique anti-développement je pense qu`il faudrait :


a) au lieu de faire des élections dans
tout le pays avec les mêmes structures anarchiques, il faut de préférence
nommer, pour cinq ans, à la tête de chaque département un chef apte à diriger
le département et de s`assurer de la bonne marche de ce dernier. Il aura la responsabilité
d`organiser des élections dans son département afin d`envoyer ses représentants
au parlement et de nommer des gens compétentes à la tête de chaque commune et
de chaque section communale.


b) ces chefs de département devraient
être nommés par un jury composé des gens compétentes venant des 9 départements
du pays incluant des représentants de la communauté internationale. Le
président de la république de concert avec le premier ministre, le parlement(s`il
y a lieu) et des membres de la communauté internationale devrait constituer les
membres du jury.


c) ce sont ces chefs de département,
après un mandat, qui doivent se présenter aux élections présidentielles. Il
peut être renommé à son poste selon leur compétence, leur performance.


d) si cette proposition pose des
problèmes, si on garde les mêmes structures, il faut exiger aux parties
politiques d`envoyer des représentants qualifies aux élections. Car les paysans
doivent être encadrés par des dirigeants compétents et qualifiés ayant de
bonnes visions et d`esprit d`innovation pour faire fonctionner leur communauté.


e) Dans ce cas il faut penser à amender
certaines lois de la constitution. Les remplacer par d`autres mieux adaptées à
la réalité du milieu social haïtien. Et pourquoi pas amender et voter d`autres
lois plus appropriées chaque cinq ans aux élections.








«Le développement d`Haïti doit
émerger de l`union de ses fils.»

_________________
Marguerite Voltaire Harlem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fsa-haiti.american-forum.net
 
POUR UNE DECENTRALISATION PRODUCTIVE A HAÏTI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus que 5 jours pour visionner le reportage "un monde en Or"
» les contres indications médical pour chauffeur VSL
» Préparer son dossier pour les banques
» Lettres de motivations pour les dossiers
» Nouvelle porteuse de projet - salon de coiffure pour enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEVELOPPEMENT DURABLE ET RURAL :: DEVELOPPEMENT :: Décentralisation-
Sauter vers: